Mobilités

(Demain la ville) – Faire le pari des alternatives citoyennes, telle est l’ambition de l’association Cap ou pas Cap ? dont les différents projets réinventent la ville et ses usages. Des projets de mobilier urbain solidaire, à leur carte interactive qui répertorie les initiatives en Île de France, l’association se veut accompagner et promouvoir une certaine idée de la […]

Source : Une ville plus solidaire, cap ou pas cap ?

(Localtis.info) – L’association Départements & Régions cyclables (DRC) publie un travail inédit sur le potentiel, les enjeux et les besoins liés au tourisme à vélo en ville. Six agglomérations sont passées à la loupe. Et des recommandations concrètes sont livrées aux collectivités qui veulent le développer.Source : Mobilités – Le tourisme à vélo en ville, un champ délaissé mais à fort potentiel

(Ademe) – ‘ObSoCo et Chronos se sont associés pour lancer, avec le soutien de l’ADEME et de la SNCF, la deuxième vague de l’Observatoire des mobilités émergentes. Cet observatoire s’appuie sur une vaste enquête réalisée en ligne auprès d’un échantillon représentatif de la population nationale âgée de 18 à 70 ans de plus de 4000 personnes interrogées en 2016.
Comme la première vague conduite en 2014, cette seconde édition sonde les pratiques de mobilité des Français, objective leurs attitudes et circonstancie leurs attentes en la matière. On y observe notamment la progression des formes émergentes de mobilité (covoiturage, autopartage, VTC, location de véhicules entre particuliers…) et le report modal induit par ces nouvelles pratiques.

Source : Observatoire des mobilités émergentes – ADEME

(Mobilicités) – A Grenoble, la Métropole veut tripler l’usage du vélo d’ici à 2020 en portant sa part modale à 216.000 déplacements par jour, soit une part équivalente à celle du tramway. Pour cela, elle a imaginé ‘Chronovélo’, un réseau d’axes cyclables structurants. Avec ces ‘autoroutes à vélo’, la collectivité souhaite sécuriser ce mode, prévenir les conflits d’usage et lui donner davantage de visibilité.

Source : Grenoble ouvre ses « autoroutes à vélos » sécurisées

(Mobilicités) – Montpellier va étendre la ligne 1 du tramway et en construire une cinquième. Par ailleurs, un réseau de 50 kilomètres de bus à haut niveau de service sera aménagé. Avec ces projets, la collectivité veut construire une ‘métropole en réseau’ autour d’axes de transports publics structurants et de pôles d’échanges multimodaux.

Source : Montpellier veut une 5e ligne de tram et des bus à haut niveau de service