veille-rug

L’actu régionale et locale

(Grenoble Alpes Métropole) – Transféré à la Métropole depuis le 1er janvier 2017, l’équipement dédié au cyclisme sur piste rayonne bien au-delà des limites du territoire. Samedi 20 mai, les clefs de l’enceinte sportive ont symboliquement été remises à Christophe Ferrari, président de la Métropole.

Source : Info et Actualité Grenoble et son agglomération – Équipements sportifs : le vélodrome d’Eybens sous pavillon métropolitain – Portail de La Métro – Grenoble Alpes Métropole

(CAUE 38) – La Ville de Grenoble et le CAUE, en lien avec Grenoble-Alpes Métropole et ses partenaires, porteurs d’un des plus ambitieux Plan Air-Energie-Climat de France, ont décidé d’organiser un voyage d’étude à Genève les 3 et 4 mai 2017 pour stimuler l’innovation.

Source : Performance énergétique et patrimoine, un défi à relever CAUE Isère Conseil Architecture Urbanisme et de l’Environnement Isère

(Gre.mag, le webzine de la Ville de Grenoble) -Un jardin potager de 300 m2 a vu le jour sur la toiture de la Casemate, place Saint-Laurent, grâce à un partenariat entre ce centre de culture scientifique et l’association Cultivons nos toits !, qui s’engage à promouvoir l’agriculture urbaine en hauteur.

Source : Cultivons le toit de la Casemate ! | Gre.mag, le webzine de la Ville de Grenoble

Habiter, travailler, se déplacer (…) Par nos actions quotidiennes nous sommes tous concerné.e.s par le fonctionnement de notre territoire. Pour coordonner ce fourmillement métropolitain, la Métropole de Grenoble élabore le « plan local d’urbanisme intercommunal » (PLUI). En complément des temps de concertation, la Métropole organise un cycle de cinq conférences débats participatives : « les Débats du PLUI ».

Source : Premier débat du PLUi : Habitat diversifié et solidaire : tous concerné | Rassemblement Citoyen Solidaire Ecologiste (RCSE) Grenoble-Alpes Métropole

(Insee Analyses Auvergne-Rhône-Alpes No 39, 09/05/2017 ) – Les villes moyennes et leurs aires d’influence abritent près du quart de la population régionale. Leur poids économique tend à se réduire depuis les années 2000, sous l’effet d’une métropolisation qui favorise les grandes villes. Les plus grandes des villes moyennes ont une trajectoire plutôt favorable de l’emploi et une relative autonomie vis à vis des métropoles grâce à la diversité de leur tissu économique et leurs fonctions supérieures. Les villes moyennes de tradition industrielle, dont certaines sont très spécialisées, sont en revanche fragilisées par une situation économique défavorable. Pour certaines d’entre elles, la contiguïté à une grande aire urbaine leur donne une attractivité résidentielle qui compense les pertes de la sphère productive. D’autres sont plus isolées et leur population est parfois éloignée d’équipements spécifiques des plus grandes agglomérations. Les autres villes moyennes se caractérisent par une dominante de la sphère présentielle, avec une grande variété de profils : insérées dans un réseau ou plus isolées, avec une fonction plutôt administrative, résidentielle ou bien touristique.

Source : Des villes moyennes marquées par leur diversité fonctionnelle et leur insertion dans un réseau métropolitain | Insee