veille-rug

L’actu régionale et locale

(Institut d’urbanisme de Grenoble – Fleur Romano. Mémoire Architecture, aménagement de l’espace. 2017. )- Ce travail exploratoire de la mémoire de l’école d’urbanisme poursuit un double objectif : retracer la genèse et l’évolution de l’enseignement pédagogique, puis analyser le contenu de l’enseignement actuel et passé. L’analyse porte également son regard sur les contextes politique, économique et urbain des périodes qui ont influencé la façon d’enseigner l’urbanisme à Grenoble.

Source : Débattre de l’urbanisme : histoire de l’IUG

(Grenoble Alpes Métropole) – Bientôt un nouveau service sur la Presqu’île de Grenoble. Le Pavillon de la mobilité, en cours de construction au cœur de l’îlot Cambridge depuis octobre dernier, ouvrira ses portes au public en avril 2018. D’une hauteur de six étages et d’une surface au sol de 2500 m2, le bâtiment sera composé de trois espaces. D’abord, un parking auto de 475 places, assorti d’une consigne à vélo de 50 places.

Source : Déplacement : Le Pavillon de la mobilité ouvrira ses portes en avril 2018

(France 3 Auvergne-Rhône-Alpes) – Un banc « créateur de liens et d’usages » verra le jour, en septembre prochain, dans le quartier Bouchayer-Viallet à Grenoble. Il est le fruit du travail de quatre étudiants en école d’architecture. Il constitue une solution pour favoriser les nouvelles formes de mobilité.

Source : Un banc public, “nouvelle génération”, à tester dès la rentrée à Grenoble – France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

(Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère) – C’est à Paladru le jeudi 6 Juillet que se sont rassemblés les responsables des communes du pays Voironnais et du département pour officialiser la signature de ce contrat entre la communauté d’agglomération et l’État. Le contrat a une durée de 3 ans, c’est le 7ème du genre conclu en Isère…

Source : La communauté d’agglomérations du pays Voironnais signe son contrat de ruralité | Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère

(INSEE Auvergne-Rhône-Alpes) – Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région qui attire le plus grand nombre d’habitants après l’Île-de-France. Toutefois, ce volume d’arrivées est relativement faible par rapport à l’ensemble de la population. Les nouveaux arrivants sont plutôt jeunes, qualifiés et s’installent surtout en milieu urbain, là où se concentrent les établissements d’études supérieures et les emplois qualifiés. Les zones rurales et montagneuses sont nombreuses à perdre des habitants, notamment dans l’ouest et le sud de la région. Le déficit des naissances par rapport aux décès en est souvent la cause. Les personnes qui s’installent dans ces territoires sont pour la plupart âgées, à la retraite ou plus jeunes mais de condition modeste. L’accueil de nouvelles populations est donc un enjeu de développement pour les territoires vieillissants.

Source : Attractivité démographique : un enjeu pour les territoires en difficulté