veille-nationale

L’actu nationale

(Reporterre) – Alors que l’Allemagne réalise la plus grande autoroute cyclable au monde, la Norvège y pense et le Danemark et les Pays-Bas en sont déjà dotés. La densité de l’habitat, l’engorgement des routes et la popularité du vélo électrique attirent de plus en plus de personnes vers ce mode de transport à longue distance.

Source : L’Allemagne construit la plus grande autoroute cyclable du monde

(MobiliCités) – Le conseil départemental de l’Essonne s’est associé à la start-up Karos pour offrir 50.000 trajets de covoiturage à ses habitants du 18 avril au 30 juin 2017. L’objectif de cette initiative inédite ? Ancrer cette pratique dans le quotidien des Essonniens. Le coût de l’opération s’élève à 100.000 euros.

Source : L’Essonne fait découvrir le covoiturage courte distance à ses habitants

(Localtis.info) – Fin 2016, Manuel Valls avait chargé le député Luc Belot de la supervision d’un rapport sur la ville intelligente. Six mois plus tard, le parlementaire présente à Bernard Cazeneuve un travail conséquent, agrémenté de nombreuses rencontres avec les acteurs territoriaux de la transformation numérique. Dans la lignée de la lettre de mission qui lui avait été transmise, le député insiste sur l’importance des données et formule des propositions pour inciter les entreprises à partager davantage les informations d’intérêt public dont elles disposent. Luc Belot profite aussi de cette tribune pour appeler à un renforcement des compétences des EPCI, notamment pour mieux appuyer les entreprises innovantes.

Source : Rapport Belot : la smart city implique une politique territoriale de la donnée

(Lumières de la Ville) – La démocratie participative est sur toutes les lèvres, dans tous les esprits et à l’origine de beaucoup de projets. Certes, cette nouvelle conception de la participation à la vie publique recouvre diverses formes mais est de plus en plus liée à un outil : Internet. Avec nos diverses applis, nous pouvons intervenir à n’importe quel moment, en temps réel sur la manière de construire, d’améliorer et de penser nos villes. C’est le cas d’appli comme Waze, qui en alertant les autres utilisateurs-usagers de la route permet d’informer en temps réel des embouteillages, travaux, accidents de la route et ainsi d’harmoniser les flux de circulation. Si les applis permettent une harmonisation, certains sites web permettent à tous les citoyens de proposer des projets innovants à l’échelle d’une ville et de mettre en place de véritables projets urbains.

Source : Quand les applis réinventent la démocratie participative en ville

(La Gazette) – Il était attendu depuis fin 2016. Le référentiel de compétences de développeurs économiques territoriaux est disponible. Il s’agit d’une « étape importante vers la reconnaissance d’une profession aux contours encore trop flous dans les nomenclatures actuelles », selon les six fédérations d’employeurs qui en sont à l’origine.

Source : Développeur économique : le référentiel commun aux territoires est publié

(Localtis.info) – Le gouvernement lance une expérimentation dans vingt villes moyennes des régions Centre-Val de Loire, Grand Est et Occitanie pour analyser leurs difficultés et leurs besoins. Une démarche qui doit impliquer les associations d’élus, même si pour le moment, Villes de France n’a pas été consultée.

Source : Revitalisation des villes moyennes : une expérimentation sur vingt territoires

(Localtis.info) – Six fédérations d’employeurs ont publié, jeudi 13 avril, un référentiel des compétences des développeurs économiques territoriaux. Fruit d’un travail de près d’un an et demi, il vise à recenser et décrire les missions-types, savoir-faire et connaissances des développeurs économiques. Avec comme objectif la formalisation d’une définition partagée de ce métier et un développement de la formation, initiale mais surtout continue.

Source : Développement des territoires – Un référentiel commun pour le métier de développeur économique territorial